Guide de réintroduction du backpacker dans son milieu naturel

Toutes tentatives de réintroduction d’animaux sortis de leur biotope doivent être réalisées par étapes précises et progressives, afin d’éviter tout traumatisme psychique ou corporel.

La fondation WWF en partenariat avec le Ministère Australien de la faune et la flore ont mis en place un programme révolutionnaire de réintroduction du backpacker dans son milieu naturel.

espace

1 – Gestion de l’espace

Habitué à avoir à moins d’un mètre de lui sa brosse à dent, ses chaussures de rando, ses casseroles, son huile à moteur, sa nourriture, ses pinces crocos, ses livres et son parapluie, le backpacker ne sait plus gérer l’espace au delà de 3m cube.
Pour remédier à ce problème, installez toutes les possessions du backpacker sur son lit, et veillez à les éloigner tous les jours de 50 cm.

2 – Réinsertion sociale

Le backpacker a été exposé de manière prolongée à l’unique présence de son partenaire. Les autres gens lui font peur.
Apprenez-lui à rencontrer à nouveau du monde, en invitant progressivement des gens à partager la même pièce que lui. L’étape finale sera de le plonger seul dans un centre commercial un samedi après-midi.

3 – Régime alimentaire

Attention, il est dangereux de nourrir les animaux sauvages.
Le régime du backpacker ayant souffert de monotonie chronique, son système digestif n’est plus habitué à recevoir de la nourriture équilibrée et diversifiée. La réintroduction de fibres, de légumes, de protéines doit se faire extrêmement progressivement.
Cependant, des experts Groenlandais ont récemment affirmé qu’un régime vin/raclette/saucisson/éclair au chocolat était le remède le plus efficace.

4 – Usage de la parole

L’isolement dans lequel le backpacker a été plongé pendant un an l’a amené à déformer sa langue natale, incorporant des mots anglais, inventant des mots ou créant des tournures de phrases anglo-franco-innovantes tout en incorporant un accent Australien prononcé.
Pour y remédier, jouez avec lui au scrabble, boggle, pendu, chiffres et des lettres…

5 – Habitudes sanitaires

Empêchez le backpacker d’aller au fond du jardin pour faire ses besoins, même s’il insiste pour être proche de la nature.
Réapprenez-lui les bienfaits de la douche chaude et du bain.
Ré-habituez-le à l’eau courante et à l’électricité.

6 – Divertissements

Empêchez le backpacker d’être obsédé par la boite-à-images-qui-bougent.

En cas de crise, emmenez le backpacker dans la nature, montrez-lui les oiseaux et les insectes. Si vous êtes en environnement urbain, alors équipez-le d’un casque et d’un lecteur diffusant des bandes de chants d’oiseaux.


Les commentaires sont fermŽs !