3 jours à Hong Kong

Nous quittons Sydney sereins et impatients, une nouvelle aventure nous attend à Hong Kong, 9 heures plus tard.
Arrivés dans le plus grand aéroport du monde, on attrape un taxi et descendons 40 minutes plus loin devant la Chung King Mansion dans le quartier de Tsim Sha Tsui, où se trouve notre hôtel pour les 3 jours à venir.
L’immeuble de 17 étages est immense et l’intérieur ressemble à une caverne d’Ali Baba divisée en cinq blocs.
Dans cet immeuble d’hébergements rentables figurent aussi des petits commerces, vendeurs de curry, bistros, friperies, bureaux de change et abriterait 4000 personnes…
Au quinzième, nous découvrons notre chambre pré-réservée. Une chambre double avec salle de bain individuelle : le grand luxe pour nos habitudes de backpacker !
Nous ouvrons la porte sur une minuscule chambrette d’au moins 5m carrés.
La palme de l’économie de l’espace revient à la salle de bain : Un cabinet de toilettes, un petit lavabo et une pomme de douche suspendue au dessus de tout ça qui arrose tout ce qui se trouve dessous. On avait oublié que Hong-Kong était la ville la plus dense du monde !
Cela ne nous gêne pas, habitués à avoir tout notre barda dans le van, cette chambre a pour nous des proportions toute à fait vivables.
Le lendemain matin, nous explorons le quartier et partons à la recherche de quelque chose à manger. Très vite nous remarquons un Starbucks tous les 100m, dans toutes les directions. Nous nous rendons sur l’avenue des Etoiles.
D’ici, nous voyons l’autre partie de la ville, séparée par un bras de mer, située sur l’Ile d’Hong Kong. Les buildings sont 15 fois plus nombreux qu’à Sydney et leurs hauteurs sont vertigineuses. Partout autour de nous se trouvent des bouis-bouis et des boutiques de luxe. Prada, Vuitton et Burberry partagent l’affiche avec des vendeurs de médecine chinoise, de lunettes de soleil ou d’électronique.
Chaque gratte-ciel abrite un centre commercial luxueux, étalé en hauteur, de vrais labyrinthes en 3 dimensions dont les réseaux d’escalators sont dignes de casse-têtes chinois.
L’inexistence de TVA et les prix pratiqués rendent le shopping extrêmement intéressant.
Le midi nous nous rendons dans un restaurant local haut de gamme avec l’intention de se régaler de Dim Sum, les spécialités vapeurs.
Régal pour les papilles, entourés de locaux, on déjeune comme des princes pour 10 fois moins qu’en France.
La journée continue dans notre quartier hyper animé, dans le dédale de rues, de gratte ciels, de boutiques. On est surtout étonnés par le monde qui investi les trottoirs en journée, et encore plus en soirée. Les Hong-Kongais semblent habitués d’être en permanence au milieu d’une foule.
On contemple les enseignes lumineuses qui brillent partout dès que le soleil décline. On s’extasie devant les échafaudages en bambous qui habillent certains gratte-ciels comme un squelette.
Pour nous la foule ambiante est difficile à gérer et nous décidons de retourner à l’hôtel pour nous reposer.
Le lendemain, nous prenons le ferry pour traverser le bras de mer et nous rendre sur l’Ile de Hong Kong. Pour quelques centimes, nous contemplons les rives et les autres ferries glissant sur l’horizon.
Nous débarquons, attrapons un taxi qui nous dépose devant le Jardin Botanique de Hong Kong. En plein coeur de la ville, des jardins chinois, une petite forêt et un parc animaliers distraient et reposent touristes et locaux.
Après cela, nous attrapons le tramway conçu en 1880 pour monter au Pic Victoria, la colline surplombant Hong Kong d’où la vue est imprenable. On comprends d’ici la géographie de l’îlot : Un Tiers de gratte-ciels, le reste recouvert de forêt tropicale.
De retour en ville, nous faisons des emplettes dans Cat Street, la rue des voleurs où dans le temps les lascars revendaient leurs butins. Aujourd’hui, c’est un marché de babioles chinoises en tout genre, des étals proposant des statuettes, des baguettes, des bijoux, des jeux de mahjong, etc.
Les jambes en compote, on dépasse le tramway à double étage du quartier et on reprend le ferry.
A la nuit tombée, depuis l’avenue des étoiles est projeté un spectacle de son et lumières délivré sur les gratte-ciels illuminés pour Noël.
Le dimanche, dernier jour à Hong-Kong, nous décidons de nous rendre sur l’Ile de Lantau, où se trouve aussi l’aéroport.
Après avoir quitté la chambre et enregistré les bagages il nous reste une après-midi de visites. Nous décidons de nous rendre au Bouddah géant et au temple attenant, deux merveilles culturelles. Sauf qu’on est dimanche, et que tous les Hong Kongais en week-end ont la même idée que nous.
2 heure de queue est nécessaire pour prendre le téléphérique pour atteindre le Buddah géant. On opte pour le taxi. Mais nous ne sommes plus dans la city, et les taxis sont beaucoup moins nombreux… Un toutes les 20 minutes et 10 personnes attendent devant nous… OK… On décide de ne pas se stresser et annulons le programme culturel pour le remplacer par une virée shopping et un massage chinois (il fallait bien écouler nos devises locales).
A minuit, notre avion décolle pour la France, 13h plus tard.
L’avion est à l’heure, et nous récupérons toutes nos affaires sans encombres, d’une rapidité records.
Nous nous retrouvons rapidement dans l’aérogare où nous cherchons les parents de Mel de vue… Sans reconnaître personne.
N’ayant aucun moyen de les contacter et entourés de nos sacs, on commence a se demander si on leur a donné la bonne date et comment on va rentrer lorsque les portes de l’ascenseur s’ouvrent sur nos 4 parents ainsi que David et Pat.
Emotion et retrouvailles, bouquet final pour conclure une aventure et en débuter une autre.
Merci à vous tous de nous avoir suivis !!!


2 commentaires pour “3 jours à Hong Kong”

  1. Hey !!! Y’a Jack Bauer, Cheetah et Paris Hilton dans votre série de photos !!! 🙂
    En tout cas vous avez pas perdu votre côté marseillais (ndrl : le plus grand aéroport du monde, la ville la plus dense du monde, Les buildings sont 15 fois plus nombreux qu’à Sydney) !!!

    Quid douche : tu montes dans la cuvette des toilettes pour te doucher ?

    J’espère bien que c’est pas la fin… J’en veux encore des aventures de Mel & Nico.
    A vos claviers !!!

    Peace & Love

  2. Bravo à vous pour la qualité de vos reportages et photos ; quelle année magnifique vous avez vécu. Je commence à reprendre pied, et vous voila déjà parmi nous.
    Moi aussi j’en redemande des aventures de Mel et Nico !!!!! (pardon aux parents)
    Bon retour.