Noël à l’Australienne

puddingJeudi, ce fût retrouvailles avec la famille d’Amy, qui a passé 6 mois chez nous en 1998 et chez qui j’ai passé 2 mois en 2000.
Nous avons rendez-vous vers 16h-17h dans une ville proche de Melbourne, chez Ben, le grand frère, pour fêter Noël avec toute la famille.


10 ans ont passé et pourtant, nous sommes accueillis comme si ça ne faisait qu’une semaine.
Nico est tout de suite intégré, et les questions, conseils, discussions et blagues fusent.
C’est leur Noël en famille, tous les frères et soeurs sont réunis, ainsi que le grand-père de 93 ans venu de Ballarat. Le défi de la soirée aura été de discuter avec lui, car son accent est tellement prononcé qu’il semble parler une autre langue !

Nous discutons autours de quelques bières, de fromage sur des crackers, et de crevettes et saint-jacques préparées au Barbecue !
Vient ensuite la distribution des cadeaux, les praslines Mazet de Montargis ont remporté un certain succès !

Enfin vers 20h nous passons à table (qui a été transférée plusieurs fois de l’extérieur vers l’intérieur..) (On vous a parlé du temps de Melbourne ? 4 saisons en une journée ?!) et nous dégustons un repas de Noël… au Barbecue.
Oui, le barbecue c’est leur grande spécialité, déjà, ils sont 5 fois plus grands que les notres, hyper performants, et ils savent tout cuisiner dessus. Et au final, c’est vraiment bon. Ils sont les pros des marinades et préparations de viande, qu’ils accompagnent de salades.

Le dessert, c’est le moment du plum pudding, accompagné de crème fraiche, glace et custard (crème anglaise un peu épaisse). Bref. Après une part, on n’a plus faim pour une semaine (-:

Allé, pour ceux qui sont curieux, en voici une description détaillée :
Le Christmas pudding est un pudding lourd, cuit à la vapeur avec des fruits secs, des noix et généralement fait avec de la graisse de rognon. Il est d’apparence sombre – voire noir – , conséquence de l’utilisation de sucre brun et de mélasse noire dans la plupart des recettes et de sa longue cuisson. La préparation initiale est généralement faite durant le Stir-up sunday ( dimanche du mélange : 5 semaines avant Noël) et demande plusieurs heures de cuisson à la vapeur.
Ca paraît pas comme ça, mais c’était vraiment bon !

Allé, une carte postale envoyée à celui qui prépare un plum pudding et le goûte ! (Photos à l’appui)


3 commentaires pour “Noël à l’Australienne”

  1. Pas d’amateur pour le pudding ?

  2. euh non… mais d’accord pour le goûter mardi !!!! je prends un risque???

  3. Voila, le pudding est réalisé et mangé, ah non dégusté devrais je dire ; n’est ce pas Jo et Claude ! Les photos sont prises. Bon, vous allez me dire « ce n’est pas le Christmas pudding », mais l’intention y était et il est bon quand même avec du thé en accompagnement.
    Bon Noël